Crédit : Nèfta Poetry

​NÈFTA POETRY 

Nèfta Poetry est une artiste guadeloupéenne à la créativité « rhizome ». Tout prend racine dans le même terreau et tout est une émanation de l’œuvre précédente. Son écriture est multidimensionnelle car toutes les pratiques doivent finalement se conjuguer : lettres, mot, sons et voix, corps et mouvements, espace et installation… 


Elle expérimente, laborantine des sens. Elle signe son premier recueil de poèmes Les Bleus de l’existence (2009) de son nom de plume – par la suite nom de scène – Nèfta Poetry. De l’intime, elle offre sa poésie puis la livre sur scène la même année. Après des collaborations avec des instrumentistes divers, c’est avec Gerald Toto qu’elle forme un duo ‘poésie acoustique’ (comme elle nomme son art), Melt In Motherland, à travers lequel elle donne à voir son lyrisme du verbe, du corps, de la voix… Elle y parle de la femme, de l’érotisme et de son écologie-écosystème, mais aussi de la mémoire, des racines africaines, de l’enchoukaj caribéen avec des déclinaisons Jazzistique et blues (Jam et Jazz Poetry), scénique (Mousmée). Bien que cette collaboration s’achève en 2016, il prend une autre tournure avec toujours Nèfta à la barre, entourée de musiciens tels que Christophe Isselée, Boris Reine-Adélaïde et Zacharie Abraham.