Bonel Auguste 

Après des études de linguistique et d’Histoire de l’Art, il a longtemps animé des ateliers de poésie à Port-au-Prince, où sont passés de nombreux écrivains de la nouvelle génération. Poète, romancier, comédien, bibliothécaire, animateur culturel, journaliste (Le Nouvelliste et le Matin), il anime aussi le Cercle des poètes, une émission littéraire sur la Radio nationale d’Haïti. Dès la parution en 2000 (Éditions Mémoire), de Fas doub lanmò (« la double Face de la Mort »), recueil de poèmes en créole, Bonel Auguste est salué par Frankétienne comme l’un des premiers écrivains philosophes de la littérature créole. « J’écris pour dire l’angoisse existentielle, questionner l’espace, le temps, la mort, évoquer la mémoire, la blessure de l’Histoire, le sens du monde, la sensualité des corps amoureux. J’écris les deux langues du patrimoine haïtien (français,  créole) parce qu’elles m’habitent et me permettent de me rassembler ». 

 

Derniers titres parus :

Fulgurance, Éditions Mémoire, 2004, Poésie.

Dève lumineuse, Henri Deschamps, 2007, Poésie

Nan dans fanm, Bas de Pages, 2012, Poésie. 

Un cri Lola, Vents d’Ailleurs, 2013, Roman.